« Un projet de territoire pour faire de nos déchets nos ressources »

Des déchets non valorisés

La ville de Janzé paye entre 80 000 et 100 000 euros pour traiter et exporter les boues issues des eaux usées de la station d’épuration.

Les déchets verts des particuliers représentant 400 tonnes par an, qui sont traités sur des plate-forme de compostage hors de notre territoire.

Les restaurants scolaires produisent des déchets qui ne sont pas actuellement valorisés

Les entreprises agro-alimentaires génèrent des déchets pour la plupart du temps non valorisé (graisses animales, résidus de mouture de céréales…)

Les activités d’élevage produisent chaque année un volume important de déjections animales, qui ne peuvent pas être valorisés sur le territoire

Faire de nos déchets des ressources

Ces déchets organiques peuvent être valorisés afin de produire du gaz permettant la production d’électricité et de chaleur capable de chauffer plusieurs bâtiments publics,

Les résidus sont valorisables sous forme de composts et fertilisants exportables.

Une unité de méthanisation à Janzé ?

La ville de Janzé réalise actuellement une étude de faisabilité technico-économique pour la mise en place d’une unité «  METHANISATION » avec réseau de chaleur.

Cette étude devra répondre aux objectifs suivants :

  • vérifier la faisabilité technique et économique du projet dans son ensemble
  • proposer des solutions techniques adaptées au contexte et aux possibilités qu’offre le site
  • comparer en terme d’investissement, d’exploitation et d’intérêt environnemental, la solution de méthanisation aux solutions existantes pour ce qui concerne la gestion et le traitement des déchets d’une part, et de la couverture des besoins énergétiques (gaz, électricité, fioul…) d’autre part
  • Etudier l’intérêt d’autres usages du biogaz (injection dans le réseau du gaz de ville…)
  • rechercher des solutions visant à assurer la pérennité de l’approvisionnement en substrats organiques et intégrer le projet dans une logique de développement local de gestion des sous-produits de méthanisation
  • proposer un montage juridique pour la construction et l’exploitation de l’usine et du réseau de chaleur ainsi que les relations avec les usagers du service de chaleur à distance
  • proposer un échéancier de réalisation de l’opération ainsi qu’un plan prévisionnel de financement en fonction des aides publiques mobilisables, des participations des usagers (droit de raccordement) et des possibilités d’autofinancement et d’emprunt du maître d’ouvrage

Cette étude, menée par le bureau EREP, sera rendue en début d’année 2010.

Le fonctionnement d’une usine de méthanisation

methanisation

© Copyright Ville de Janzé - Site réalisé par : Logo de Synapse Entreprises