Chateau_de_la_Franceule

Début du XXe siècle

Brique et tuffeau

La Franceule

A l'emplacement de ce château se trouvait un ancien prieuré, occupé par des religieux dès le XIIème siècle, Les terres de La Franceule appartiennent alors aux moines du prieuré de Béré, dépendant de l'abbaye de Marmoutiers.

En 1195, Geoffroy, abbé de Marmoutiers, donne l'usufruit de la maison de La Franceule à un clerc nommé Payer, neveu de Geoffroy de Piré, qui est admis à la fraternité du monastère, Il doit héberger l'abbé de Marmoutiers, le prieur de Béré et les moines de l'abbaye voyageant dans la contrée. Le prieuré devient un manoir au XVIème siècle. Aux XVIIème et XVIIIème siècles, déserté par les moines de longue date, il recouvre une certaine importance en tant que maison de plaisance pour certains prieurs commendataires dépendant de Marmoutiers. Le domaine de La Franceule rassemble alors, outre le manoir, une fuie, une cour, un jardin, la chapelle Saint-Julien, une métairie et un mou- lin sur la Seiche, ainsi que des terres et des bois. Le bâtiment étant détruit par un incendie en 1905, M. Hue, son propriétaire d'alors, fait construire ce château de brique. Après le décès de sa femme, le château et son parc deviennent la propriété des religieuses de Saint-Cyr, qui en font un séjour de campagne pour leurs pensionnaires.

Collectif, Le Patrimoine des communes d’Ille-et-Vilaine, 2000, Edition Flohic.

Pour en savoir plus :

  • « Janzé, ses origines, son histoire » Marie Soraye-Racapé, 1982, édition Yves Salmon
  • « Au fil du temps, Janzé, au fil des ans… » J.P Duhamel, 1995, Maury imprimeur.
  • « Janzé, récits et images du passé » J.P Duhamel
  • Syndicat mixte du Pays de la Roche aux fées, canton de la Guerche-de-Bretagne et de Janzé, Etude d’ensemble, novembre 1986
  • Collectif , Le Patrimoine des communes d’Ille-et-Vilaine, 2000, Edition Flohic.

 

© Copyright Ville de Janzé - Site réalisé par : Logo de Synapse Entreprises